Témoignages

VENUS SAILING CROISIERE PATAGONIE Equipage Voilier

Commentaires de nos équipiers sur Venus

English reviews below

Adrien Oudin – Février à avril 2017 sur Venus – Canaux de Patagonie et Traversée du Pacifique du Chili à la Polynésie

Je pense que c’est rare de trouver des personnes compétentes et aussi expérimentées en charter voilier; c’est encore plus remarquable quand ces mêmes personnes sont accueillantes, intéressantes et vous font sentir à bord comme chez vous; statistiquement ça devient alors très improbable que le voilier en question soit en plus parfaitement maintenu, confortable et très marin…mais là où la prestation de Venus devient unique c’est que j’y ai mieux mangé au milieu des canaux de Patagonie que chez ma mère le dimanche!

Par leurs expériences, Christophe et Emma ont l’avantage de connaître extrêmement bien la navigation et l’humain. A tous points de vue c’est une prestation de grande qualité où l’accent est mis en permanence sur la sécurité (mais ne vous inquiétez pas: on rigole quand même). L’expérience est donc exceptionnelle au sens très premier du terme: tant par les paysages traversés et la faune rencontrée que par le partage et l’ambiance à bord. C’est top! je resignerai demain.

Note : ma mère cuisine très bien.

Didier Mathieu – Décembre 2016/Janvier 2017 sur Venus – L’Aventure Antarctique

J’ai eu le grand bonheur et aussi le grand privilège de naviguer en Antarctique sur Venus avec Christophe et Emma de la mi-décembre 2016 à la mi-janvier 2017.

Plus qu’un voyage, plus qu’un souvenir, c’est un rêve réalisé, c’est une tranche de vie forte, très forte.

D’abord, c’est Venus, superbe bateau, magistralement rénové et entretenu par Christophe,

Et puis il y a Emma et Christophe, charmants, attachants, attentionnés avec milles histoires, avec toujours la réponse à nos questions et une solution pour nos demandes.

Christophe marin hors norme pour des mers hors normes. Et quel bricoleur de génie qui fabrique et répare tout sur le bateau. De la cafetière à l’électronique de bord, de la perche de sondage de glacier aux batteries de Venus.

Emma, animatrice, guide, montagnarde, cuisinière aux milles idées et aussi navigatrice avertie.

La période pour le voyage s’annonçait particulière, avec les fêtes de Noël et le changement d’année en plein milieu. Les deux fêtes ont été grandioses. Noël amarré à la vielle baleinière échouée d’Entreprise bay et le nouvel an en plein milieu du Drake.

Noël avec la formidable dinde farcie, le fois gras et de la tire d’érable sur la neige d’Antarctique et Nouvel An fêté le 3 janvier derrière le Cap Horn, une fois le Drake passé.

L’Antarctique à la voile, c’est aussi la navigation dans les 60ème mugissants et la traversée du passage du Drake. Quatre jours à l’aller et quatre jours au retour. Pas de récit à en faire,  cela appartient à l’intimité de l’équipage. Mais le lieu est conforme à la légende, même si nous avons été bien traités par Neptune.

Et puis il y a l’Antarctique ! Privilège des privilèges d’être là bas. On se sent et on est sur une autre planète. Un monde où le soleil se couche à minuit et se lève une heure plus tard. Un monde où les animaux sont chez eux et nous de passage.

Majestueuses baleines souvent avec leur baleineaux qui nous côtoient avec grâce et sans précipitation.

Et fabuleux manchots ! Les rois de l’Antarctique pour moi. Quelle énergie, quelle drôlerie sur terre et quel dynamisme sous l’eau ! On vous a admiré tous les jours sans jamais se lasser de vous.

Et puis la glace, sur la côte, sur les montagnes si hautes et si belles. Les glaces sur l’eau qui s’y reflète en d’innombrables growlers ou icebergs.

Quelle  beauté partout et cela pendant deux semaines, 24 heures par jour !

Et puis bien sûr, il y a un équipage. Six joyeux farfelus comme moi qui ne se connaissent pas et vont passer quatre semaines toujours à moins de 12 mètres l’un de l’autre avec des moments pas toujours évidents pour des marins plus ou moins expérimentés. Et bien pas une dispute, pas un cri ou un reproche, pas même une tension et par contre des rigolades, des découvertes, de belles discussions passionnantes et enrichissantes. Chacun différent et si complémentaire. Cet équipage et son fonctionnement parfait, c’est peut-être la plus belle réussite de Venus et sa plus noble carte de visite.

Et maintenant, l’autre monde, celui qui se dit moderne, nous a repris. Mais l’esprit est resté sur Venus. Chaque jour des moments différents reviennent.

Parfois, ou souvent, l’envie de revivre l’aventure Antarctique sur Venus avec Christophe et Emma, vient mordre le coin du cerveau ou plutôt du cœur.

Pour en  profiter encore plus, pour le savourer encore mieux, pour partager de nouvelles minutes éternelles avec baleines et manchots, pour trouver de l’authenticité sur la planète terre.

Et pour passer aussi et encore de beaux et bons moments avec Emma et Christophe.

Merci à vous et j’espère à bientôt.

Lucie Filion et Bernard Muller – Mars 2016 sur Venus – Cap Horn et glaciers chiliens

Venus,
Une machine à réaliser des rêves!
Un bateau qui marche bien, mené par un équipage attentionné et joyeux.
Même Fanette qui est l’image du bonheur quand elle débarque à terre.

Nous avons beaucoup de respect pour Christophe et Emma qui naviguent dans ces eaux magnifiques mais où dame nature sanctionne vite les imprudences. Ils nous ont démontré un grand savoir et une grande prudence pour maximiser plaisir et aventures.

Les repas délicieux et les surprises d’Emmanuelle, les randos un peu folles mais avec des vues inoubliables, une nature splendide et sauvage qui impose le respect. Et que dire de la vie à bord, que de bons moments!

Dominique – Février-Mars 2016 sur Venus – Cap Horn et glaciers chiliens

Si vous lisez ce commentaire, c’est peut être que vous êtes en train de choisir le bateau et son équipage qui va vous emmener doubler le Cap Horn et visiter les canaux de Patagonie tout prochainement.

Vous avez probablement lu les commentaires précédents qui disent tous combien nous sommes extraordinairement bien accueillis par Emma et Christophe, que la navigation se fait toujours en sécurité optimale sur un très bon bateau mené par un excellent skipper et une équipière non moins compétente, que les paysages découverts  sont grandioses, impressionnants et sauvages. Tout cela est parfaitement exact.

Ce que je retiens également pour ma part ce sont des émotions personnelles et partagées vécues durant ces deux semaines de navigation.

Il y a en tout premier lieu le passage du Cap Horn où les yeux embués de joie intérieure d’être devenu cap hornier,  je n’ai pu m’empêcher de penser à mes amis coureurs des mers qui l’ont passé et au plaisir qu’ils avaient de voir ce caillou mythique comme la marque de la fin de leur séjour dans ces mers du Sud hostiles.

Montagnard averti, j’avais hâte de découvrir ces fameux glaciers patagoniens. Ce fût une nouvelle grande émotion personnelle tellement ils sont puissants et immenses et  rendent nos glaciers européens minuscules. J’imaginais en les contemplant des itinéraires pour aller à leurs sommets, des voies d’escalades sur les parois abruptes qui les bordent.

Au rayon des émotions partagées, il y a le plaisir collectif de voir un panier rempli de king crabes et les délicieux repas qui s’en sont suivis, il y a les randonnées ‘aventures’ où nous nous sommes aidés et soutenus, il y a le moment où deux baleines à bosse nageaient tout à côté du bateau en se régalant de bans gigantesques de crevettes, il y a toute cette faune aquatique que nous avons croisés,  il y a surtout l’humour et les rires qui ont été une constante tant le groupe fut vraiment très agréable à vivre, aidé en cela par une créativité culinaire d’Emma et  une réserve de vins locaux bien fournie.

Pour résumer, quand on me demande comment était mon voyage, je réponds qu’il n’était pas super mais tout simplement extraordinaire en tous points.

Anouk et Greg- Janvier-Février 2016 – L’Aventure Antarctique

Nous sommes arrivés sur Vénus en n’ayant jamais navigué, mais Emma et Christophe nous ont très vite impliqués dans la vie du bateau. Après le passage du Drake, l’arrivée en Antarctique reste un moment magique du voyage : les icebergs, les premières îles, les baleines qui nous saluent de leur queue et les manchots qui nagent autour du voilier. Nous sommes ensuite allés de découvertes en découvertes dans ces paysages sublimes. Les journées étaient rythmées par les sorties en annexe, les balades sur le continent, les succulents repas, les navigations et les moments de partage à bord. La vie sur Vénus est très confortable et nous garderons un souvenir extraordinaire de cette aventure…

Nous repartirions demain ! Merci Emma, Christophe et Vénus pour ce beau voyage ! Nous repartirions demain !

Voir leur Blog : troisptitstours.wordpress.com/category/antarctica/

Philippe – Novembre-Décembre 2015 sur Venus – Croisière Cap Horn et glaciers chiliens

À tous les « petits garçons » de 62 ans comme moi qui ont  rêvé de doubler le mythique Cap Horn pendant près de cinquante ans,  je vous conseille d’embarquer avec Christophe, « vieux loup de mer » de la trentaine qui possède  une expérience et une compétence remarquable.

Sans oublier Emma son adorable « seconde » qui est à la fois à la manœuvre et à imaginer les bons petits plats qui vous réconfortent lorsque vous avez le nez et les doigts frigorifiés.
Je ne parlerai pas de VENUS, voilier de croisière hauturière exceptionnel de confort ni de Fanette la mascotte du bord, ni des moments de magie devant cette nature si sauvage et si belle à la fois.
Encore merci à tous les deux de votre attention et de votre professionnalisme qui ont transformés mon rêve en réalité.
Il faudra que je revienne…

Andrée, Jean-Louis, Jérome, Yan et Christian – Février 2015 sur Venus – Croisière Cap Horn et glaciers chiliens

VENUS SAILING CROISIERE PATAGONIE-1

Monique Giver et Jeannot Krecké – Décembre 2015 sur Venus – Croisière Cap Horn et Glaciers chiliens

À tous ceux qui envisagent de passer 2 semaines sur un voilier dans une des régions les plus rudes du monde, même en été, nous pouvons dire : embarquez sans hésiter sur « Venus ». Vous serez sûr de naviguer sur un bateau solide et bien équipé. Et surtout, il est entre les mains de Christophe Votat, skipper chevronné et responsable. Jamais nous n’avons remarqué une hésitation quant aux décisions à prendre, même lors d’une évacuation d’urgence par hélicoptère au Cap Horn pour raison de maladie. En plus Christophe  est très symphatique. Il aime rigoler, il aime raconter et  il peut écouter. Il laisse une grande liberté d’agir à son équipage et explique le pour et le contre d’une décision qu’il a prise. En plus il sait bien faire la cuisine, surtout les plats de viande !

Après le Cap Horn nous avons découvert  les glaciers du Canal Beagle. On passait les nuits dans des caletas, une plus belle que l’autre, toutes avec un panorama à chaque fois différent, choisies en fonction de leur beauté et de leur sécurité.

Emma comme co-équipière très qualifiée, nous épargnais le plus souvent les besognes moins gaies sur un voilier. Mais surtout elle nous préparait des plats succulents,  ses quiches et ses gâteaux sont fameux et remontaient le moral quand la mer était mauvaise. Avec elle comme guide, nous sommes partis en randonnée. Ces ballades, au cours desquelles on voyait le Canal, les caletas, les glaciers et les montagnes autour, sont indispensables si on veut se rendre compte de toute la beauté de cette région.

Et puis il y a Fanette, appelé Fafa, chien adorable, très marin, mais qui préfère quand-même les randonnées à la voile 😉

Après le 2 janvier, Jeannot et moi nous avons continué notre voyage dans les Parcs Nationaux de Patagonie. Ceci nous a laissé une impression plus complète de cette région sauvage, mais extraordinairement belle.

Suzie, Décembre 2014 à bord de Vénus – Croisière Cap Horn et glaciers chiliens

VENUS SAILING CROISIERE PATAGONIE-2Yves – Novembre 2014 à bord de Vénus – Croisière Cap Horn et glaciers chiliens

« Venus est un bateau particulièrement confortable et spacieux, surtout en petit effectif, très au-dessus de tout ce qu’on peut attendre à bord d’un voilier.

Christophe et Emma ont un vrai savoir-faire et un vrai talent sur ce plan là, comme sur beaucoup d’autres. Christophe a une expérience et un niveau de connaissance de son bateau qui sont impressionnants. Emma apprend à une vitesse étonnante avec une détermination à progresser qui sont exemplaires. Le tandem produit un résultat étonnant de qualité. Le calme et la patience de Christophe sont, pour moi, uniques dans le monde des skippers. L’itinéraire est à la fois très rodé et différent à chaque fois. C’est le bon dosage d’assurance (quant à l’intérêt et la sécurité des endroits visités) et de découverte. C’est parfait. Le bateau a des qualités étonnantes tout en restant dans des dimensions maîtrisables. »

Sylvain, Léopoldine, Dominique & Patrick – Septembre 2014 sur Venus – Croisière au Cap Horn et glaciers chiliens

VENUS SAILING CROISIERE PATAGONIE-6

Marie-Jo & Francis – Avril 2014 à bord de Vénus – Croisière Cap Horn et glaciers chiliens

« Un très grand merci pour ces 12 jours ensemble sur Vénus. Tes grandes qualités de skipper alliées à une indéfectible bonne humeur ont fait de cette croisière au Cap Horn un vrai bonheur. (tes bananes flambées et les grillades aussi..). Mais tu sais également t’entourer et c’est évidemment aussi une large part de la réussite de ce genre d’entreprise comme Venus Sailing.

Le cap Horn, les glaciers, Pia notamment, les mouillages forains, les nombreuses rencontres, les pisco sour et j’en passe, (le cheval en Patagonie fut surement l’une des activités à laquelle on s’attendait le moins), ne nous auraient pas enthousiasmés autant s’il n’y avait pas eu ce partage commun sans doute au moins aussi important que le reste ! Grande est notre chance d’avoir pu partager tout cela ensemble et avec les autres passagers aussi qui ont tant contribué à cette super ambiance. »

Joël – Avril 2014 à bord de Vénus – Croisière Cap Horn et glaciers chiliens

« Vous avez été formidables, très sympas et très pros. Grâce à vous, j’ai vécu une expérience unique dont tous les plaisanciers rêvent, sans pour autant passer à l’acte… Que de bons souvenirs et tout ça dans une ambiance très agréable à bord de Vénus et à terre, malgré les tracasseries administratives qui ne vous ont pas enlevé le sourire… Et en plus, nous avons fort bien mangé et quant aux boissons… ! »

Michel – 2012 – Croisière depuis Puerto Montt

Retour de croisière et article sur son blog.

Autres témoignages sur cette discussion

« Le Cap Horn à la voile » sur le forum du Routard.

Our English guests on board – Venussailing reviews

Hugues Janssens and Peter Garnett (Ancient Mariner), April 2014 – Venussailing – From Puerto Montt to Puerto Natales

Screaming winds, towering waves, the crew chopping ice off the rigging in a furious battle for survival against the raging elements… Sorry, my friends, it was not as heroic as that! In fact, we made a rather pleasant Cape Horn passage with a fairly easy 20 knot breeze and a flat sea. Cape Horn, you must understand, is not really a cape at all, but the southern tip of an extensive archipelago, with innumerable sheltered bays, inlets and passages between islands. It is some of the most gorgeous cruising on earth, with no need to stick your nose out into the wild Southern Ocean until you know it will not be dangerous. It is perfectly possible to cross from Atlantic to Pacific without passing Cape Horn, indeed, almost the only vessels that round the Horn nowadays are large cargo-carrying ships and round-the-world racing yachts.

Our yacht, a Baltic 51, was large and comfortable, albeit a little crowded with nine of us on board, including the captain and one permanent crew member. But we were a jolly crew, which jollity was no doubt helped by enough wine, rum and whisky aboard to fill the bilges. As I have said, we were in inland waters most of the time so it was never dangerous, although the weather could go from flat calm to a howling 60 knots (110 km/h) in a matter of minutes. Running before that at 10 – 12 knots spray flying, with only a small staysail set was a tremendous thrill: Hugues at the wheel, jaw grimly set, having the time of his life.

Unspoiled is much too mild a word to describe the breathtaking, primitive beauty of the surroundings, seemingly still new from the creation of the world. Mountains thrust needle-like crags into the sky, not yet blunted by time. Glaciers, like slow-motion rivers fall to the sea. And over everything, an amazing clear, high-latitude light, unlike that of anywhere else I have been. Sea life is tremendously abundant. Dolphins always, seals, sea lions the occasional small whale and myriads of seabirds, constantly around us. Invisibly, yet obviously there to support all this, the sea must be teeming with fish. There were two fishing boats sharing an anchorage with us one night and the captain and one of the crew visited them by dinghy, armed with a couple of bottles of rum to see what they could buy. Riches!

They returned with a large sack of live crabs, one of frozen crab legs and one of scallops. We ate like kings! Well, I have sailed over a large part of the world and been to some wonderful places and now, with Hugues, I have been literally to the end of the world, a place where few people have been. It was an unforgettable adventure.

Sea lion in Cape Horn    Dauphins en terre de feu    Guest captain on Venus    The Andes frm Venussailing

Fred Huffman – life long ocean sailor, February 2012

In February 2012, I ventured to Puerto Montt, located in the far south on the Pacific coast of Chile, where I embarked on a ten day sailing adventure aboard the beautiful Baltic-51 sloop VENUSSAILING. Our cruise was in the Ancud Golf, a large sheltered cruising area between the large island of Chiloe and the mainland of Chile (about 30 miles east of Chiloe). Christophe Votat, our young, personable, handsome, energetic, and expert French captain (also a fine chef) shepherded our exploration among the group of a dozen or so bucolic islands in those waters. Every day, we relished fine sailing from one verdant island to another. We anchored every night in calm beautiful coves on different islands. The islands are all rolling hills that make for pleasant hiking. Some of the islands have villages, others simply little settlements, and a few are quite devoid of people. Our weather was warm – well, warmish – and usually clear and sunny. During our cruise, we observed numerous local fishing boats, most of them working around the thousands of mussel farms that abound there, however, we saw only one or two other sailboats. I especially loved the dramatic clouds that were continually changing shapes over the Andes – which were occasionally visible to us.

Our cruise was wonderful!
A great sailing adventure on Venussailing!
It surpassed my expectations!
I cannot wait to return to VENUS, may be to Cape Horn next time.

Publicités